Asthme: comment le traiter naturellement

Le mot asthme vient du grec ancien ἄσθμα, ásthma, et signifie « respiration difficile ». Il s’agit d’une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes inférieures et notamment les bronches, définie comme étant une gêne respiratoire.

La maladie s’explique par quatre mécanismes:

  • une inflammation avec œdème de l’épithélium bronchique
  • une bronchoconstriction par bronchospasmes
  • une hyperréactivité bronchique (chronique ou non) se manifestant par une sécrétion accrue de mucus, notamment due à un remodelage des voies respiratoires inférieures
  • un bronchospasme dû à une substance allergène, une irritation ou n’importe autre stimulus.

Comment traiter l’asthme de façon naturelle

Les méthodes pour traiter l’asthme naturellement, que nous vous proposons ici, reposent sur des modifications de l’hygiène de vie, sur des techniques de respiration, ou encore des pratiques adoptées par la médecine traditionnelle.

1. Le miel

Selon des études, les preuves scientifiques manquent pour attester de son efficacité lorsqu’il est utilisé comme seule solution contre l’asthme, mais combiné à d’autres ingrédients tels que des graines de céleri, la consommation de miel aurait démontré une amélioration relativement importante chez les patients.

2. L’ail

Réputé pour ses vertus thérapeutiques en médecine traditionnelle, l’ail possède des propriétés anti-inflammatoires capables de soulager les symptômes de l’asthme, selon des études, sa teneur en antioxydants pourrait s’avérer utile pour atténuer la gêne respiratoire.

3. Le gingembre

En combinaison avec un traitement bronchodilatateur, des extraits de gingembre auraient démontré une amélioration des symptômes de l’asthme, selon les scientifiques. Ses vertus anti-inflammatoires lui permettraient également de soulager les voies respiratoires.

4. Les oméga-3

D’après les résultats d’une étude, l’asthme déclenché par la pollution pourrait être diminué à l’aide d’une alimentation plus riche en oméga-3. A l’inverse, des apports trop élevés en oméga-6 pourraient aggraver cette affection chronique. On retrouve les oméga-3 dans certains poissons tels que le hareng et le saumon, l’huile de colza ou encore les noix.

5. Le régime alimentaire

Il est conseillé de privilégier les fruits et les légumes riches en antioxydants, tels que la vitamine C et le bêta-carotène. Précurseur de la vitamine A, ce pigment est présent dans le potiron, la patate douce, le melon ou encore la carotte, qui pourrait réduire l’incidence de l’asthme déclenché par l’exercice physique. Il est conseillé au personnes souffrant d’asthme de consommer le fruit de la passion,  qui a pour effet de bloquer l’histamine qui provoque les symptômes de l’asthme.

6. Le yoga

Le yoga peut apporter un certain soulagement aux personnes souffrant d’asthme: la pratique du yoga est bénéfique sur le plan respiratoire, et pour gérer les crises et réagir sans se laisser submerger par le stress.

7. Acupuncture

L’acupuncture est considérée comme un “traitement d’appoint”, mais les preuves scientifiques pour l’adopter sous forme de traitement classique sont jugées insuffisantes.

8. La méditation

D’après une étude réalisée par des neuroscientifiques américains, la méditation pourrait soulager les personnes souffrant de pathologies liées à l’inflammation chronique telles que l’asthme. Le stress étant considéré comme un catalyseur de ces conditions, maîtriser sa respiration, reprendre le contrôle sur ses sensations physiques et optimiser sa concentration pourraient s’avérer bénéfique.

9. Ayurveda

L’Ayurveda prend en compte l’individualité lors de la prescription de traitements holistiques. Cette médicine traditionnelle s’intéresse à l’énergie vitale du patient: elle à vise à examiner la racine de la maladie et comment elle est liée aux pensées, aux croyances et au mode de vie d’une personne.  Consultez un praticien ayurvédique qualifié et achetez des préparations à base de plantes auprès d’une source réputée, en parapharmacie, pharmacie ou en herboristerie.

Ces thérapies sont complémentaires à un traitement et ne peuvent en aucun cas le remplacer sans l’accord d’un médecin.

 

à lire aussi:

→Fruit de la passion: 10 bienfaits exceptionnels de la grenadille

→Lierre: 6 types de cette plante à feuilles persistantes

→Huile de tournesol: dangers et propriétés d’une des principales huiles alimentaires

 

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire