Climat: record d’émissions mondiales de CO2 en 2023

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit que les émissions mondiales de CO2, source première du réchauffement climatique, devraient atteindre un niveau d’une importance préoccupante d’ici 2023. La cause est la trop faible part que les plans de relance liés au Covid-19 consacrent aux énergies propres.

Selon les études de l’AIE, seulement 2% des dépenses de relance des Etats ont été consacrées aux transitions vers l’énergie propre, car la plupart des sommes ont été débloquées pour affronter la pandémie.

La somme de 16 000 milliards de dollars est allée dans les dépenses sanitaires et le soutien d’urgence aux entreprises et ménages, la somme de 300 milliards est allée à la relance économique, la somme de 380 milliards a été consacrée à des projets énergétiques durables.

Selon les calculs de l‘AIE et du Fond Mondial International en 2020, 1 000 milliards de dollars d’investissement vert, donc consacré à efficacité énergétique, et à l’électrification, d’ici 2023, permettraient de soutenir la reprise économique et la création de plusieurs millions d’emplois, dans le respect de l’accord de Paris.

Mesures contre les émissions de CO2

De son coté, l’Union Européenne à annoncé une série de mesure sur le climat, proposant l’interdiction des ventes de véhicules à moteurs thermiques dès 2035: les véhicules essence, diesel et hybride seront remplacés par les véhicules électriques. Une des mesures proposée par l’UE est la taxation du kérosène dans les avions.

 

à lire aussi:

→Climat: la France doit respecter ses engagements

Pourquoi la voiture est considérée polluante?

→Energie solaire: transition énergétique au Burkina Faso

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire