Cœur-cerveau: comment les connecter pour une meilleure santé

Cœur et cerveau: comment renforcer leur connexion pour une meilleure santé?
Aujourd’hui, c’est connu que les émotions sont liées au stress et que dans une situation anxiogène souvent on agit sans trop réfléchir.

Une fois qu’on comprend la façon dont ces comportements se développent, le traitement du stress et de l‘anxiété peut apporter des bons résultat plus facilement.

Abandonnez l’idée reçue que le cœur répond aux commandes que le cerveau lui envoie par le biais de signaux neuronaux, habituez vous plutôt à l’idée que le cœur envoie ses propres signaux au cerveau.




En fait, il envoie plus de notifications au cerveau que le cas contraire.

Il a également un impact majeur sur le fonctionnement de votre cerveau, car il est principal récepteur du traitement de l’information émotionnel. Il influence les facultés qui nécessitent plus de puissance cognitive telles que l’attention, la mémoire, la perception et la capacité de résolution de problèmes.

La connexion cœur-cerveau selon les études scientifiques

Les chercheurs se sont penchés sur la façon dont le cœur et le cerveau interagissent entre eux, surtout sur l’influence de l’activité du cœur sur le cerveau sur une courte période de temps.

Les études ont considéré les modèles d’activité cardiaque à grande échelle et comment ils affectent la fonctionnalité du cerveau.

La recherche montre que différents modèles d’activité cardiaque ont des effets spécifiques sur la fonction émotionnelle et cognitive. Lorsque on ressent des émotions négatives dues à une situation stressante, le rythme cardiaque du cœur sera chaotique, ce qui entraînera l’inhibition des signaux neuronaux qui se déplacent du cœur pour inhiber les fonctions cognitives supérieures. Lorsque cela se produit, la capacité à penser clairement, à apprendre de nouvelles choses et à prendre de bonnes décisions devient limitée.

D’autre part, lorsque on ressent des émotions positives, la communication du cœur au cerveau est plus ordonnée et stable, soutenant la fonction cognitive tout en encourageant les sentiments positifs et la stabilité émotionnelle.

Parce que le cœur a ce pouvoir sur le cerveau, apprendre à produire une cohérence accrue du rythme cardiaque aura un impact notable sur la façon dont vous pensez, ressentez, performez et percevez. L’accès à la cohérence du rythme cardiaque profite à la globalité de l’organisme et à la santé globale.




Si vous pensez qu’un cœur au repos fonctionne comme un métronome, vous faites erreur: au lieu de battre à un rythme monotone et régulier, les cœurs en bonne santé fonctionnent de manière irrégulière, cette variation est appelée variabilité de la fréquence cardiaque.

La variabilité de la fréquence cardiaque est un indicateur majeur de votre forme physique et de votre santé. Il révèle votre capacité à vous adapter au stress et aux exigences environnementales: un cœur en bonne santé sera réactif, résilient et prêt à réagir lorsque vous en aurez besoin.

Comment renforcer la connexion entre le cœur et le cerveau?

Pour renforcer cette connexion, il faudra s’efforcer d’éprouver des émotions positives. On pourrait commencer par changer notre regard sur les personnes, sur les situations et les évènements, prendre du recul, essayer de relativiser, prendre de la hauteur par rapport à ce qui nous arrive ou à ce que les gens nous disent. Prendre la vie du bon côté: si on me critique, je demande pourquoi et j’apprends quelques choses de nouveau sur moi, je me remets en question et j’accepte les conseils qu’on me donne, je commence à agir dans une démarche d’émotions positives telles que la bienveillance, l’appréciation de quelqu’un ou de quelque chose et la compassion.

Lorsque votre cœur éprouve ce genre d’émotions, son rythme devient plus harmonieux et cohérent. Au fur et à mesure que votre cœur traite des émotions positives, il partage ces informations avec le cerveau et le reste du corps.

Lorsque vous êtes en mesure d’atteindre la cohérence du rythme cardiaque, plusieurs systèmes corporels différents se synchronisent avec le rythme que votre cœur produit. Cet état provoque également une synchronisation accrue entre votre cœur et votre cerveau.

La respiration

Semblable à la relaxation, la respiration joue un rôle important dans la génération d’un rythme cardiaque harmonieux.




Essayez de respirer régulièrement et lentement en utilisant un rythme de 10 secondes. Inspirez pendant 5 secondes. Ensuite, expirez pendant 5 secondes. En respirant rythmiquement à ce compte, vous provoquerez un passage d’un état émotionnel stressant à un harmonieux. Ce type de respiration peut nécessiter un effort mental considérable.

Aussi importante que soit la technique de respiration, ce n’est pas le principal moyen de renforcer la connexion entre le cœur et l’esprit. L’objectif principal de l’obtention de ce contrôle est de produire intentionnellement un état émotionnel positif.

L’activité rythmique de votre cœur a un impact sur votre rythme respiratoire. Lorsque le rythme de votre cœur se transforme en raison d’un changement émotionnel positif, votre rythme respiratoire se synchronise avec le cœur tout en renforçant et en stabilisant le passage à la cohérence de tout l’organisme.

Apprendre à respirer

Utilisez le rythme respiratoire de 10 secondes comme aide à l’entraînement. Une fois que vous vous sentez à l’aise, commencez à concentrer votre respiration sur une attitude ou un sentiment positif, mais respirez-le à travers votre région cardiaque. Si vous pratiquez la technique assez souvent, vous serez en mesure de changer votre état en activant un sentiment positif.




Aujourd’hui les études montrent que le cœur joue un rôle majeur dans le système émotionnel et dans le fonctionnement de tout l’organisme. Les signaux de votre cœur ont un impact sur la façon dont vous percevez les choses et sur la fonction cognitive de votre corps. Il y a encore beaucoup à apprendre sur le lien entre les modèles d’activité cardiaque et le cerveau, mais la science soutient maintenant l’idée que le cœur a un impact sur nos sentiments, nos pensées et nos idées.

 

à lire aussi:

→L’épilepsie: 30 secondes de Mozart sont bénéfiques pour les personnes atteintes

→Espaces sensoriels: 6 bienfaits pour la détente et bienêtre dès la naissance

→Echarpe de portage pour bébé: une pratique africaine millénaire

 

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire