Comment coucher un nouveau-né selon l’AAP et la méthode Montessori 

Indépendance et autonomie: tels sont les concepts qui définissent la méthode Montessori. Mais comment un bébé, totalement dépendant des parents, peut être indépendant et autonome ?

Même avant la naissance de l’enfant, toute la famille s’occupe de meubler et décorer la chambre du bébé, en pensant à son « autonomie ». Mais quel est le meilleur endroit pour qu’un être si fragile qu’un nouveau-né puisse dormir en toute sécurité et sérénité ? Avec ses parents ou seul dans sa chambre ?

Connaître la méthode montessorienne et les recommandations de l’Académie Américaine de Pédiatrie peut aider les parents, en particulier les jeunes parents, à ne pas acheter d’inutiles objets et à prendre des décisions qui facilitent la vie familiale et accueillent le bébé de la meilleure façon possible.




Les recommandations de l’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP)

Selon l’enquête de l’AAP, environ 3 500 bébés meurent chaque année aux États-Unis de décès liés au sommeil ou à la syndrome de mort subite du nourrisson.

En ce qui concerne le couchage du nouveau-né, l’AAP recommande de partager une chambre sans partage de lit avec ses parents.

C’est-à-dire que le bébé devrait dormir dans la chambre de ses parents, près de leur lit, mais sur un lit séparé.

Le lit d’enfant, ou un lit portatif, doit être placé dans la chambre des parents pendant au moins les premiers 6 mois de la vie de l’enfant, mais de préférence pendant un an.




Bien qu’il ne soit pas recommandé par l’AAP que les bébés dorment sur le même lit que leurs parents, il y a des moments où ils peuvent s’endormir pendant qu’ils nourrissent le bébé.

Les études réalisé par l’AAP suggèrent qu’il est moins dangereux de s’endormir avec le bébé dans le lit que sur un canapé ou un fauteuil.

La recommandation de faire dormir un bébé dans la chambre des parents, mais pas dans le même lit à son origine du fait que les parents peuvent dormir et étouffer leurs enfants s’ils se trouvent à dormir sur eux.

L’AAP suggère aux familles les recommandations suivantes pour créer un environnement de sommeil sécure pour les bébés :

  • Le bébé doit être placé pour dormir sur le dos
  • Dormir sur le côté n’est pas sûr et n’est pas recommandé
  • Le contact peau à peau est recommandé pour toutes les mères et tous les nouveau-nés, indépendamment de l’alimentation ou de la méthode d’accouchement, immédiatement après la naissance (dès que la mère est cliniquement stable et éveillée) pendant au moins une heure. Après cela, ou lorsque la mère a besoin de dormir, le bébé doit être placé sur le dos dans un berceau
  • Le bébé doit dormir sur un lit ferme, recouvert d’une gigoteuse ou turbulette, pas de drap ou couette pour prévenir le risque d’étouffement
  • Le bébé ne doit jamais dormir sur des canapés, des fauteuils ou es chaises
  • Les objets rembourrés et autres objets mous demeurent un risque pour les enfants de plus de 4 mois. Les objets mous et la literie douillette devraient rester loin des bébés parce qu’ils peuvent être un danger d’étouffement ou d’étranglement
  • Un grand pourcentage des bébés qui meurent d’étouffement se trouvent la tête couverte de draps. Par conséquent, les oreillers, les draps, les couvertures ou tout autre objet qui pourrait obstruer la respiration du bébé ou causer une surchauffe ne devraient pas être placés sur le lit
  • En général, les bébés devraient être habillés de façon appropriée

L’idée de l’AAP de mettre l’enfant dans la même pièce, mais pas dans le même lit est génial. Ils conseillent de mettre un petit lit à côté du lit de parents, comme une extension du lit des parents.




Il y a tellement de recommandations selon l’AAP qu’il est normal que les parents se perdent.

C’est là que la méthode du médecin et pédagogue de nationalité italienne Maria Montessori peut les aider.

Pourquoi la méthode Montessori?

La philosophie de Maria Montessori est organisée à partir de l’espace où vit l’enfant: cet espace doit être sécure, afin que l’enfant puisse se sentir en confiance pour explorer l’environnement autant que possible seul, dans le respect de ses besoins et de sa maturité cognitive.

La maturité est considérée d’un point de vue psychique et sensible, elle est acquise par l’interaction de l’enfant avec l’environnement dans lequel il vit, qui est, selon Maria Montessori, l’un des facteurs les plus importants pour le développement de l’enfant.

Par conséquent, l’enfant devrait avoir à sa disposition les stimuli appropriés et les possibilités d’exercer des compétences qui se développent progressivement.




Cependant, quand il s’agit d’un nouveau-né, il peut sembler difficile d’employer la philosophie montessorienne.

Comment structurer une chambre montessorienne pour un bébé de 0 à 3 mois?

Il doit dormir seul dans le berceau ou avec ses parents, il devrait avoir déjà une petite chambre montessorienne?

Comment choisir le meilleur couchage pour votre bébé?

Quand un bébé arrive dans le monde, il est totalement dépendent: il a passé 9 mois blotti dans le ventre de sa mère, ce qui lui a donné tout ce dont il avait besoin pour se développer. Par conséquent, le choix de l’endroit où le nouveau-né va dormir est fondamental pour prendre soin du traumatisme qu’est la naissance.

Bien sûr, le choix est très personnel parce qu’il dépend de nombreux facteurs. Mais du point de vue du développement affectif et cognitif de l’enfant et de sa sécurité, des études récentes montrent que dormir avec les parents, en particulier dans les premiers mois de la vie, peut être bénéfique pour le bien-être de l’enfant, cela peut assurer une meilleure respiration, maintenir la température corporelle et promouvoir le développement psychomoteur.

Ces études évaluent également que plus l’enfant sent la proximité de ses parents, plus il sera en confiance.

Dormir dans le berceau

Pour beaucoup de parents, l’important est que le bébé ait un endroit à lui pour dormir, un lit d’enfant.




Mais il est recommandé que le lit reste dans la chambre des parents pendant les premiers mois de vie de l’enfant, notamment parce que cela simplifie la vie de chacun. Habituellement, les bébés se réveillent tout le temps, et les parents aussi pour s’occuper d’eux.

Dormir dans le lit des parents

Il y a des parents qui préfèrent accueillir le bébé dans leur propre lit, c’est plus pratique pour eux. Puisqu’il est en contact direct avec la mère, le nouveau-né a une sensation de chaleur similaire à celle de l’utérus.

Si, d’une part, pour la mère c’est confortable, parce qu’elle peut même continuer à dormir pendant que le bébé est allaité, d’autre part, de nombreux parents craignent que cette option ne laisse l’enfant interférer, plus tard, dans la vie de couple.

Mais la chose la plus importante est, en ce moment de vulnérabilité de l’enfant, de penser à ce qui est le mieux pour lui. La mort subite du nourrisson, malheureusement, est très fréquente.

Berceau coté-lit

Le coté-lit est une option qui gagne de plus en plus d’adeptes pour sa commodité, car c’est un berceau qui fonctionne comme une extension du lit parental. Il y a même quelques modèles multifonctionnels qui se transforment en plan de change.

Quel est donc le meilleur environnement?

Selon les conseils de l’AAP, peu importe si le bébé dort dans le lit tout seul ou avec ses parents dans leur lit, l’environnement doit être préparé pour un bon sommeil.

La chambre doit rester à une température agréable et constante entre 18 ° C et 20 ° C.

Le taux d’humidité devrait atteindre environ 50 % pour faciliter la respiration du bébé. Pendant la journée, laissez les fenêtres ouvertes pendant quelques minutes pour aérer la pièce et laissez également entrer la lumière naturelle, de sorte que le bébé commence à distinguer le jour de la nuit.

Le matelas doit être ferme, l’oreiller ne doit pas être utilisé et il ne devrait pas y avoir d’objets dans le lit qui peuvent limiter la respiration (par exemple, poupées, peluches, oreillers, draps, couvertures) pendant au moins les premiers 3/6 mois de vie.

Il est recommandé de remplacer les draps, de préférence, par une gigoteuse ou une turbulette.

Bien sûr, la décision d’élever un enfant doit être réfléchie et planifiée par la famille elle-même. Parlez aux personnes qui ont vécu l’expérience de la maternité et de la parentalité. Connaître ces expériences peut être important pour construire votre propre façon d’être parent.

Cependant, il est conseillé de ne pas avoir beaucoup d’attentes parce que c’est dans la vie quotidienne que la famille s’adaptera au nouveau membre. La chose la plus importante est que quel que soit le choix de l’environnement où le bébé va se développer, qu’il soit accueilli et aimé.

 

 

à lire aussi:

→Echarpe de portage pour bébé: une pratique africaine millénaire

→Association de bénévoles en aide aux enfants démunis

→Bilinguisme précoce: quels sont les avantages pour les jeunes enfants?

→8 Bienfaits du sport pratiqué dès l’enfance

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire