Comment gérer le stress traumatique avec 8 conseils

Le stress traumatique survient lors d’un événement traumatique, comme par exemple un incident qui cause des dommages physiques, émotionnels, spirituels ou psychologiques.

La personne qui vit un événement traumatique peut se sentir physiquement menacée ou extrêmement effrayée.

Dans certains cas, les personnes traumatisées peuvent ne pas savoir comment réagir ou peuvent être dans le déni qu’un tel événement s’est réellement produit. Ces personnes auront besoin de soutien et de temps pour se remettre de l’événement traumatisant et retrouver une stabilité émotionnelle et mentale.

Le stress traumatique après un évènement traumatisant

Quelques exemples d’événements traumatisants :

  • douleur ou blessure physique  dues à un accident grave
  • maladie grave
  • guerre
  • catastrophes naturelles
  • terrorisme
  • témoin d’un décès
  • viol
  • violence conjugale

Il y a des états de stress qui semblent être anodins, facilement surmontables, mais seulement de l’extérieur: un deuil compliqué peut survenir à la suite du décès d’un être cher ou d’un divorce difficile, ou les changements de vie comme le déménagement dans un nouvel endroit, ou encore les conflits familiaux peuvent déclencher un trouble de l’adaptation.

Face à ce genre d’événements, certaines personnes peuvent éprouver un choc qui ressemble aux événements traumatisants énumérés ci-dessus.

Réactions aux événements traumatisants

Les personnes réagissent aux événements traumatisants de différentes manières, avec des réactions émotionnelles graves parfois même si il n’y a pas de signes extérieurs visibles.

Le choc et le déni sont souvent des mécanismes de défense que nous utilisons pour nous protéger de l’impact émotionnel de l’événement. La personne victime de ce type d’évènement peut se sentir engourdie ou détachée, elle ne va pas sentir toute l’intensité de l’événement de façon immédiate, car ces mécanismes sont basés sur la répression ou le déguisement de l’émotion ressentie.

Selon des études, une fois dépassé le choc initial, les réponses à un événement traumatique peuvent varier:

  • souvenirs répétés de l’événement
  • cauchemars
  • peur intense que l’événement traumatique se reproduise, en particulier autour des anniversaires de l’événement (ou lors du retour sur
  • les lieux de l’événement initial)
  • retrait et isolement des activités quotidiennes
  • changements d’humeur ou changements dans les schémas de pensée
  • irritabilité
  • changements d’humeur soudains et dramatiques
  • anxiété et nervosité
  • colère
  • dépression qui peut se produire couramment avec le stress traumatique
  • difficulté à se concentrer
  • altération du sommeil ou insomnie
  • symptômes physiques du stress, tels que maux de tête et nausées
  • aggravation d’une condition médicale existante

Une condition connue sous le nom de trouble de stress post-traumatique peut parfois survenir après avoir vécu un événement mettant une vie en danger ou être témoin d’un décès.

Il s’agit d’un type de trouble anxieux qui affecte les hormones du stress et modifie la réponse du corps au stress, et qui peut provoquer une réponse physique et émotionnelle intense à toute pensée ou mémoire de l’événement, qui peut durer des mois ou des années. Les personnes atteintes de ce trouble ont besoin d’un soutien social solide et d’une thérapie continue.

Des antécédents de traumatisme, ainsi que d’autres facteurs physiques, génétiques, psychologiques et sociaux peuvent jouer un rôle dans le développement du stress post-traumatique, car selon des études certaines personnes souffrent consciemment de ce trouble, alors que d’autres ne savent pas qu’ils souffrent.

De nombreux experts soupçonnent que des niveaux élevés d’évitement des choses dans la vie ou la honte pour un rôle personnel dans l’événement sont quelques signes clés qu’une personne peut continuer à souffrir d’un trouble de stress post-traumatique  après un événement traumatisant.

Comment gérer le stress traumatique?

Il existe plusieurs façons d’aider à rétablir votre stabilité émotionnelle après un événement traumatisant:

  1. Si vous ressentez une envie d’éviter les choses dans votre vie et essayez de rester bloqués dans des routines comme le travail et la vie sociale, essayez de passer du temps avec les autres.
  2. Communiquez avec votre famille ou vos amis proches ou écrivez dans un journal intime votre expérience, cela vous aidera à mettre les mots sur votre vécu.
  3. Donnez-vous du temps et reconnaissez que vous ne pouvez pas tout contrôler.
  4. Demandez de l’aide de personnes qui se soucient de vous ou participez à un groupe de soutien local pour les personnes qui ont vécu une expérience similaire à la votre.
  5. Trouvez un groupe de soutien dirigé par un professionnel qualifié qui peut faciliter les discussions.
  6. Si vous croyez d’avoir des symptômes de troubles liés à la consommation de substances, parlez-en à un professionnel de santé qui peut vous aider à vous mettre en contact avec des ressources de soutien.
  7. Maintenez une routine quotidienne avec des activités structurées.
  8. Évitez les décisions importantes de la vie, comme changer de carrière ou déménager, peu de temps après l’événement.
stress traumatique
© brett-jordan/unsplash

Vous devriez demander l’aide d’un professionnel si les symptômes persistent et interfèrent avec les activités quotidiennes, le rendement scolaire ou professionnel, ou les relations personnelles.

Les expériences de stress traumatique peuvent sembler très différentes pour les enfants. Les signes qu’un enfant peut avoir besoin d’aide professionnelle pour faire face à un événement traumatisant comprennent:

  • explosions émotionnelles
  • comportement agressif
  • retrait
  • difficulté persistante à dormir
  • obsession continue pour l’événement traumatisant
  • problèmes graves à l’école

Les psychologues et les professionnels de santé travaillent avec les patients pour les aider à trouver des moyens de faire face au stress. De la même façon ils aident les enfants et leurs parents à comprendre comment faire face à l’impact émotionnel d’un événement traumatisant.

Voici une vidéo qui parle d’une étude scientifique d’imagerie cérébrale intitulée Remember, dont l’Inserm est promoteur, et qui s’intéresse aux réseaux cérébraux impliqués dans le trouble de stress post-traumatique:

 

 

à lire aussi:

→Soigner l’anxiété et le stress avec 8 plantes médicinales

→L’épilepsie: 30 secondes de Mozart sont bénéfiques pour les personnes atteintes

→Echarpe de portage pour bébé: une pratique africaine millénaire

→8 Bienfaits du sport pratiqué dès l’enfance

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire