Comment les plantes purifient la maison

On a toujours cru qu’avoir des plantes à la maison serait une bonne solution économique et naturelle pour améliorer l’air dans l’environnement dans lequel nous vivons. Toutefois, selon les résultats d’une enquête menée par la faculté de pharmacie de Lille, il semble que ce ne soit pas le cas.

Cette enquête contredit même une étude de la NASA, qui avait confirmé que les plantes pourraient améliorer l’air à l’intérieur des maisons et des appartements, mais il semble que certains d’entre elles sont en mesure de capturer les composés gazeux exclusivement en laboratoire, ce qui signifie que les résultats, selon les experts, sont décidément moins convaincants dans des conditions réelles.

C’est ce qu’a confirmé Damien Cuny, professeur d’écotoxicologie, qui a participé au programme de recherche de Phytair qui, de 2004 à 2011, a étudié la faisabilité de purifier l’air de la maison à l’aide de plantes d’intérieur en pot.

En particulier, les expériences se sont concentrées sur 3 espèces: Lierre du diable (Scindapsus aureus), Plante araignée (Chlorophytum comosum) et Dragonnier du Masagascar (Dracaena marginata).

Le professeur Cuny a également reconnu qu’il existe de nombreuses plantes qui ont la propriété d’absorber les polluants, parce qu’en laboratoire, elles ont été en mesure de capturer le monoxyde de carbone, le benzène et le formaldéhyde, révélant la préférence des différentes espèces pour certains polluants.

Dans la plante, ces substances sont capturées par les stomates, les petits trous dans la surface des feuilles et des cuticules. Même les micro-organismes contenus dans le substrat végétal jouent un rôle important dans l’absorption des polluants gazeux.

Malheureusement, cependant, la situation est différente dans des conditions réelles, à l’intérieur d’un appartement.

Pour étudier les processus chimiques et biologiques qui sous-tendent le phénomène de purification de l’air par les plantes, les scientifiques ont établi des conditions souvent très loin de la réalité: plantes stockées dans des petits espaces; forte concentration de polluants; l’environnement sans ventilation.

Damien Cuny à déclaré

Dans la situation réelle, les résultats sont complètement différents

Ainsi, dans une pièce normalement ventilée, les rendements ne permettent pas une élimination significative des polluants.

Les plantes considérées comme anti-polluantes ne seraient donc pas en mesure de purifier l’air de la pièce de substances polluantes telles que le monoxyde de carbone, les composés organiques volatils, la fumée de tabac, les allergènes.

Suite aux résultats de Phytair, l’Agence de l’environnement et de la gestion de l’énergie (Ademe) fait valoir que l’utilisation des plantes ne fait pas partie des systèmes scientifiquement valables pour limiter les niveaux de pollution dans les habitations.

Comment lutter contre la pollution de l’air à l’intérieur?

En tenant compte de ces études, si vous voulez garder l’air de votre maison plus pur et respirable, il est recommandé de prendre soin et de protéger l’environnement de votre intérieur de la manière suivante :

  • Ouvrez les fenêtres de la maison tous les jours pendant 5 à 10 minutes
  • Vérifiez que les bouches d’aération et les filtres de ventilation ne sont pas bloqués
  • Évitez de fumer à l’intérieur
  • En hiver, évitez d’utiliser des cheminées dans une pièce ou dans des endroits où le dispositif de ventilation est peu performant
  • Achetez et utilisez autant que possible des produits « propres », c’est-à-dire ceux qui émettent le minimum de composés organiques volatils (COV), qu’il s’agisse de détergents, déodorants, peintures, etc.
  • Prenez soin de garder les filtres de climatisation propres

Compte tenu de ces résultats, la question se pose : toutes les autres recherches ont-elles vraiment donné des résultats erronés et n’ont-elles pas tenu compte des différentes conditions entre le laboratoire et les vraies maisons ?

Chaque recherche a apporté sa contribution et n’est pas définitive, car de nouvelles études sont approfondies dans les résultats des précédentes.

Bien que les plantes soient considérées sans effet dans la purification de l’environnement dans lequel nous vivons, il serait toujours utile de les avoir autour : on aurait plus de vert, de fraîcheur, de beauté et de vie à l’intérieur de nos maisons.

à lire aussi:

→Citron: l’idéal pour parfumer la maison

→Faire soi-même un déodorant naturel super efficace: voici comment!

→Bain de basilic, un vrai relaxant naturel! Voici comment procéder!

→8 astuces pour éloigner nos chats des plantes en pot

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire