Congrès mondial de la Nature: à Marseille on parle de l’environnement – les 7 grands thèmes

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN est organisé tous les quatre ans pour rassembler plusieurs milliers de leaders et décisionnaires gouvernementaux, de la société civile, des peuples autochtones, du monde des affaires et du milieu universitaire, dans le but de préserver l’environnement et d’utiliser les solutions que la nature apporte pour relever les défis actuels de notre planète.

Ce congrès cherche à améliorer la façon dont nous gérons notre environnement naturel pour favoriser le développement humain, social et économique en encourageant tous les secteurs de la société à partager les responsabilités et les avantages de la conservation.

La 73e édition du Congrès mondial de la Nature se tiendra en France, à Marseille, du 4 au 11 septembre 2021.

La Ville de Marseille déclare l’état d’urgence climatique et affirme sa volonté de répondre aux défis du dérèglement climatique et du déclin de la biodiversité.

Marseille met l’écologie au cœur de son projet municipal, en proposant des solutions pour construire la ville nature de demain, plus verte et plus vivable.

Chacun des habitants de Marseille est responsable de l’environnement et de sa viabilité, il est nécessaire de les sensibiliser et notamment les jeunes générations aux enjeux environnementaux de demain.

Les buts du congrès

D’après le dernier rapport du GIEC, la planète fait face à des catastrophes naturelles récurrentes liées au changement climatique, devient très inquiétant la prévision de ce rapport concernant la montée des eaux, il est donc urgent d’agir. En ce sens, le Congrès de Marseille mettra en avant les solutions concrètes à apporter par tous les acteurs, institutions, société civile, monde économique et habitants.

Le Congrès mondial de la Nature de l’UICN à Marseille est le plus grand évènement mondial jamais organisé sur la biodiversité. Selon le donnée de la Ville, il réunira près de 20 000 personnes et 1 300 organisations venues de 160 pays.

Le but du congrès est la prise de décisions fortes pour trouver rapidement des solutions à une crise environnementale imminente. Ces décisions constitueront notamment l’agenda environnemental d’ici 2030.

7 grands thèmes ont été choisis pour structurer les débats : paysages, eau douce, océans, changement climatique, droits et gouvernance, systèmes économiques et financiers et savoirs, innovation et technologie.

De leur côté, 55 organismes et 250 experts du Comité français de l’UICN appellent à la mobilisation et à l’action autour de huit enjeux d’importance mondiale et nationale :

  • Les espèces menacées
  • Les écosystèmes (forêts, océans et littoraux)
  • Les aires protégées
  • Les solutions fondées sur la nature pour lutter contre le changement climatique
  • La biodiversité en Outre-mer
  • La déforestation importée
  • L’artificialisation des sols
  • Les alternatives aux pesticides

Les travaux du Congrès

Le congrès comprend le Forum du 4 au 7 septembre, ouvert aux invités institutionnels ainsi qu’aux personnes qui souhaitent s’inscrire en présentiel ou en distanciel, et l’Assemblée réservée aux membres de l’UICN du 8 au 10 septembre

Exposition sur l’environnement

Une exposition de solutions innovantes est prévue du 4 au 9 septembre, ouverte aux participants inscrits au congrès ainsi qu’au grand public. Cela sera l’occasion pour les exposants de présenter leurs recherches, innovations et autres travaux offrant aux visiteurs une immersion totale au cœur de thèmes du congrès.

Evènements gratuits ouverts au grand public

Les Espaces Générations Nature (EGN) sont ouverts à tous gratuitement et sans inscription, ces espaces mettront en lumière la mobilisation et les actions des citoyens et des associations dans le domaine de la préservation de la biodiversité.

Le stand de la ville met en avant les projets portés par la Ville de Marseille, avec les thématiques suivantes :

  • la biodiversité terrestre et marine, et la trame verte et bleue
  • la nature en ville
  • l’agriculture urbaine et l’alimentation durable

 

à lire aussi:

→Climat: record d’émissions mondiales de CO2 en 2023

→Le GIEC nous alerte: la montée des eaux accélère

→Quelle sera la température maximale dans les prochaines années?

→Spécisme et antispécisme: 2 définitions simples

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire