Covid-19: la vaccination au ralenti en Afrique

L’Afrique est actuellement frappée par la troisième vague de l’épidémie de Covid-19, à défaut de mesures préventives et d’accès à la vaccination, face au variant Delta qui menace les populations, des Etats africains comme l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Maroc et le Sénégal, ont décidé de produire leurs propres vaccins.

Selon les données du Centre d’études stratégiques de l’Afrique, le variant Delta devient dominant et très dangereux au vu de sa rapidité de propagation. 26 pays africains ont vu le nombre de cas confirmés de Covid-19 augmenter d’environ 50 %, 17 d’entre eux ont eu des cas confirmés du variant Delta. 5 600 personnes sont décédées de la Covid-19 en Afrique pendant la première semaine de juillet, 43 % de plus par rapport à la semaine précédente.

La prévention est une solution prioritaire: la distanciation sociale, le port du masque, l’application des gestes barrières, toutes ces mesures permettront aux Africains de limiter l’augmentation des cas.

L’Afrique ne possède pas les structures hospitalières nécessaires, lors de premières ou secondes vagues épidémiques le continent a fait recours aux expériences précédentes de lutte contre les pandémies et le savoir local, et au soutient des professionnels de santé dans les communautés.

Pour ce qui concerne le recours à la vaccination, l’Afrique dépend du mécanisme Covax, une collaboration mondiale qui contribue au développement des capacités de production et à l’achat de fournitures, dirigé par la CEPI, l’Alliance GAVI et l’OMS, et de dons qui arrivent au ralenti. Aujourd’hui, moins de 4 % des africains sont vaccinés, le taux continental le plus bas au monde.

Pour accélérer la campagne de vaccination, les laboratoires Pfizer et BioNTech se sont associés au groupe sud-africain Biovac pour produire dès 2022 en Afrique du Sud leur vaccin contre le Covid-19 .

D’après le communiqué  des laboratoires Pfizer, le sérum sera expédié depuis des usines européennes des deux laboratoires, qui gardent donc la main sur la fabrication de l’ARN messager. La phase de mise en flacon sera effectuée en Afrique du Sud.

Biovac effectuera des activités de fabrication et de distribution au sein de la chaîne d’approvisionnement mondiale et du réseau de fabrication de vaccins contre la COVID-19 de Pfizer et bioNTech, qui s’étendront désormais sur trois continents et comprendront plus de 20 installations de fabrication. Afin de faciliter la participation de Biovac au processus, les activités de transfert technique, de développement sur place et d’installation d’équipement commenceront immédiatement.

Pour comprendre l’ARN messager, voici une vidéo explicative de l‘INSERM

Partenariats pour la vaccination

Pour faire face à une situation catastrophique qui pourrait se présenter dans un avenir très proche, d’autres Etats africains comme l’Egypte, le Maroc et le Sénégal, ont décidé de produire leurs propres vaccins.

L’Égypte a signé un accord avec le laboratoire chinois Sinovac, et a annoncé, fin juin, la production des premières doses du vaccin chinois Sinovac, approuvée en urgence par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Maroc a annoncé un projet de production locale du vaccin chinois Sinopharm contre le Covid-19: le Royaume prévoit une capacité de production de 5 millions de doses par mois, d’après Le point.

Le Sénégal, toujours d’après Le point, a annoncé la signature à Dakar d’un accord d’un montant de 200 millions d’euros pour financer l’installation d’une usine de production de vaccins contre le Covid-19 et d’autres maladies endémiques, avec plusieurs institutions, tels que la Commission européenne, la Banque européenne d’investissements, la Banque mondiale, des pays européens, la France, l’Allemagne et la Belgique et les États-Unis.

Cette opération devrait doter le continent de sa propre capacité de production, et donc soutenir l’autonomie de l’Afrique dans la production de vaccins et de son écosystème industriel émergent en matière de santé.

 

à lire aussi:

→Covid-19: risque de nouvelle vague?

→Maroc: l’épidémie de Covid-19 ne s’arrête pas

→Macron, démission: manifestations en France contre le pass sanitaire

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire