Différences entre le régime végétarien et le régime végétalien

Les régimes végétariens existeraient depuis 1000 ans. Plusieurs types existent, et les individus peuvent les pratiquer pour de différentes raisons: la santé, l’éthique, la protection de l’environnement ou encore la religion.

Les régimes végétaliens sont apparus un peu plus récemment, et ont connu une très large diffusion dans le monde.

Voici les similitudes et les différences de ces deux régimes et la façon dont ils affectent la santé et l’environnement.

Régime végétarien

Un végétarien est une personne qui ne mange pas de viande, de volaille, de gibier, de poisson, de crustacés ou de sous-produits de l’abattage des animaux.

Les régimes végétariens contiennent différents fruits, de légumes, de céréales, de légumineuses, de noix et de graines.

L’introduction de produits laitiers, de miel et d’œufs au régime végétarien dépend du type de régime suivi.

Les types de végétariens les plus courants comprennent:

  • Lacto-ovo végétariens: végétariens qui évitent toute chair animale, mais consomment des produits laitiers et des œufs
  • Lacto végétariens: végétariens qui évitent la chair animale et les œufs, mais consomment des produits laitiers
  • Ovo végétariens : végétariens qui évitent tous les produits d’origine animale à l’exception des œufs
  • Végétaliens : des végétariens qui évitent tous les produits d’origine animale et tout produit qui provient de l’exploitation animale, comme le miel produit par les abeilles, qui sont exploitées par l’être humain.

Un régime végétalien peut être considéré comme la forme la plus stricte de végétarisme.

Régime végétalien (véganisme)

Le véganisme est actuellement défini comme un mode de vie qui tente d’exclure autant que possible toutes les formes d’exploitation et de cruauté envers les animaux.

Cela inclut l’exploitation à des fins alimentaires et à toute autre fin.

Un régime végétalien exclut évidemment la chair animale, et aussi les produits laitiers, les œufs et autres ingrédients provenant d’animaux, comme par exemple:

  • gélatine
  • miel
  • albumine
  • lactosérum
  • caséine

Eléments communs entre végétariens et végétaliens

Les végétariens et les végétaliens évitent souvent de manger des produits d’origine animale pour des raisons similaires. La plus grande différence est la mesure dans laquelle ils considèrent les produits d’origine animale comme acceptables.

Par exemple, les végétaliens et les végétariens peuvent exclure la viande de leur alimentation pour des raisons de santé ou d’environnement.

Les végétaliens évitent tous les sous-produits animaux parce qu’ils croient que cela a le plus grand impact sur leur santé et l’environnement.

En termes d’éthique, les végétariens s’opposent à la mise à mort d’animaux pour se nourrir, mais considèrent généralement qu’il est acceptable de consommer des sous-produits animaux tels que le lait et les œufs, à condition que les animaux soient gardés dans des conditions adéquates.

D’autre part, selon les végétaliens  les animaux ont le droit d’être libres de toute utilisation humaine, que ce soit pour la nourriture, les vêtements, la science ou le divertissement.

En conséquence, ils cherchent à éviter tous les sous-produits animaux, quelles que soient les conditions dans lesquelles les animaux sont élevés ou logés.

Le désir d’éviter toute forme d’exploitation animale est la raison pour laquelle les végétaliens choisissent de renoncer aux produits laitiers et aux œufs.

Nutrition

La recherche montre que les régimes végétariens et végétaliens ont tendance à être faibles en graisses saturées et en cholestérol.

Les végétariens et les végétaliens consomment généralement des niveaux similaires de la plupart des nutriments. Cependant, des régimes mal planifiés pourraient entraîner de faibles apports en plusieurs nutriments, en particulier le fer, le calcium, le zinc et la vitamine D.

Ces deux régimes ont également tendance à contenir de grandes quantités de vitamines, de minéraux, de fibres et de composés végétaux sains.

Ils contiennent une grande quantité d’aliments riches en nutriments comme des fruits, des légumes, des grains entiers, des noix, des graines et des produits à base de soja, riches en protéines végétales.

Les deux régimes ont également tendance à contenir des quantités limitées de vitamine B12 et d’acides gras oméga-3 à longue chaîne, bien que les niveaux de ces nutriments soient généralement plus faibles chez les végétaliens que chez les végétariens, en raison de la consommation d’œufs, qui possèdent des oméga-3, et que les végétaliens ne consomment pas.

Alors que les régimes végétariens et végétaliens ont tendance à s’appuyer fortement sur les fruits, les légumineuse set les légumes, certains produits sont toujours:

  • hautement transformé
  • riche en sucres ajoutés
  • cuit en utilisant des méthodes qui peuvent ajouter un excès de graisse

Les biscuits, les frites, les bonbons et même les crèmes glacées à base de noix peuvent entrer dans la catégorie végétalienne et végétarienne tout en contenant des glucides raffinés, sont hautement transformés et riches en sucre ajouté ou frits.

Selon plusieurs revues scientifiques, les régimes végétariens et végétaliens peuvent être considérés comme appropriés pour toutes les étapes de la vie, à condition que le régime soit bien planifié.

Un apport insuffisant en nutriments tels que les acides gras oméga-3, le calcium et les vitamines D et B12 peut avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique.

Les végétariens et les végétaliens devraient accorder une attention particulière aux stratégies nutritionnelles visant à augmenter l’absorption des nutriments provenant des aliments végétaux, et consommer des suppléments, en particulier pour les nutriments tels que le fer, le calcium, les oméga-3 et les vitamines D et B12.

Les régimes végétariens et végétaliens peuvent être considérés comme des choix alimentaires sains. Cependant, s’il n’est pas bien planifié, un régime végétalien pourrait entraîner des carences en nutriments.

Droits des animaux

Le véganisme est souvent considéré comme un mode de vie fortement ancré dans les droits des animaux.

Pour cette raison, de nombreux végétaliens évitent également d’acheter des vêtements contenant de la soie, de la laine, du cuir.

De plus, de nombreux végétaliens boycottent les entreprises qui testent sur les animaux et n’achètent que des cosmétiques exempts de sous-produits animaux.

Les personnes connues sous le nom de « végétaliens éthiques » ont également tendance à éviter les cirques, les zoos, les rodéos, les courses de chevaux et toute autre activité impliquant l’utilisation d’animaux pour le divertissement.

Enfin, de nombreux écologistes adoptent un régime végétalien pour son impact réduit sur les ressources de la terre et les avantages qu’il a contre le changement climatique.

Plusieurs types de végétariens existent, et les végétaliens sont à l’extrémité la plus stricte du spectre végétarien.

Les deux types de régime peuvent être considérés comme sûrs pour toutes les étapes de la vie, mais les régimes végétaliens peuvent même offrir des avantages supplémentaires pour la santé.

Cependant, il est important pour les végétariens et les végétaliens de bien planifier leur régime alimentaire afin d’éviter les complications de santé à long terme.

 

à lire aussi:

→5 Bienfaits des amandes pour la santé

→Soja, 8 bienfaits de cette source de protéines végétales

→Huile de colza: 7 propriétés de cette huile utilisée pour la friture

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire