Le caïlcédrat: propriétés et bénéfices d’une plante médicinale

Le caïlcédrat, nom scientifique Khaya senegalensis, est une espèce d’arbres de la famille des Meliaceae, qui est également appelée acajou du Sénégal.

Il est répertorié comme espèce vulnérable sur la liste rouge de l’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, organisation consacrée à la conservation de l’intégrité et de la biodiversité de la nature, qui chaque année classe les espèces florales et animaliers de “vulnérable” à “en danger d’extinction”.

En Afrique de l’Ouest il se reproduit naturellement dans les forêts, mais on le trouve le plus souvent comme arbre d’ombrage dans les vieilles rues coloniales des villes africaines.

Le caïlcédrat se trouve aussi au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en République centrafricaine, au Togo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Gambie, au Ghana, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Mali.Le caïlcédrat se présente comme un grand arbre de hauteur de 30 à 35 mètres, son écorce est grise et lisse dans les premières années puis devient écaillée.

La floraison survient à la fin de la saison sèche ou au début de la saison des pluies, ses fleurs sont pollinisées par les abeilles et les papillons de nuit et ses fruits mûrissent 5 mois après la floraison.

Le bois est utilisé est utilisé en menuiserie, pour faire des pirogues, des instruments ménagers, le djembé et du bois de chauffe.

Le caïlcédrat plante médicinale

L’écorce est utilisée comme plante médicinale contre la fièvre causée par le paludisme, les maux d’estomac et les maux de tête, elle est aussi en usage externe pour soigner les éruptions cutanées et les plaies.

Le caïlcédrat a été exporté d’Afrique de l’Ouest vers l’Europe depuis la première moitié du XIXe siècle et pour être exploité pour son bois.

Par les administrations coloniales a été utilisé comme arbre d’alignement, par exemple, il a été introduit par les Anglais en Australie du Nord, et par les Français en Indochine et en Nouvelle-Calédonie, en zone urbaine.

Selon des études, les graines du caïlcédrat ont une teneur en huile de 52,5% composée de 65% d’acide oléique, 21% d’acide palmitique, 10% d’acide stéarique et de 4% d’autres composés acides.

Les phytothérapeutes et les praticiens traditionnels recommandent le caïlcédrat dans le traitement de plusieurs maladies, comme l’anémie,  la drépanocytose, les rhumatismes, des maladies du sang, de l’ulcère gastrique, ou des troubles digestifs .

Il est aussi utilisé pour traiter les vomissements, l’hypertension artérielle, les troubles de la ménopause, les hémorroïdes, les règles douloureuses, les infections vaginales.

Le caïlcédrat est connu pour ses propriétés antibiotiques, il est utilisé en tant antibiotique naturel, fébrifuge, tonique, anti-diarrhéique, anti-infectieux, vermifuge, contre les troubles associé à la féminité, mais aussi pour soigner le paludisme, les diarrhées, les constipations, maux de tête, fièvres, allergies, inflammations des gencives, parasites intestinaux, lèpre, maladies sexuellement transmissibles, dermatoses, plaies, ulcères.

Des études on prouvé l’efficacité de cet arbre en tant que antibiotique naturel et ses effets antibactériens. Les données de la littérature ont confirmé le potentiel antibactérien de l’écorce de tige de caïlcédrat sur des souches bactériennes telles que la Salmonella, la bactérie responsable de la salmonellose, une maladie qui comprend deux types d’affections: gastro-entérites et fièvres typhoïde et paratyphoïdes. La plupart des bactéries Salmonella sont hébergées dans l’intestin des animaux vertébrés et sont le plus souvent transmises à l’être humain par le biais d’aliments contaminés, comme par exemple œufs ou lait cru.

D’après une récente étude, l’action du caïlcédrat détruit les bactéries Gram négatif, bactéries impliquées dans les infections diarrhéiques, en attaquant la stabilité de leur membrane cytoplasmique. Ces données fournissent pour la première fois la preuve scientifique de l’activité antibactérienne du caïlcédrat.

 

 

à lire aussi:

→L’arbre: pourquoi est-il important pour la planète?

→Artemisia: la plante anti-paludisme

→Bissap: les propriétés médicinales du jus d’hibiscus

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire