Le parc des gorilles en RDC est menacé par l’exploitation pétrolière

Le parc national des Virunga est le plus ancien parc national d’Afrique. Il a été créé en 1925 dans l’est de la République démocratique du Congo, sous le nom de parc Albert, avec l’objectif de protéger les gorilles des montagnes. Il a été agrandi en 1929 et en 1950, pour atteindre sa superficie actuelle.

En 1979, il est consacré patrimoine mondial, mais rejoint la liste du patrimoine mondial en péril en 1994.

Le parc couvre 7 900 km2 depuis les montagnes des Virunga au sud, jusqu’au montagnes du Rwenzori au nord, il comprend une grande partie du lac Édouard et les plaines de la Rwindi.

C’est une zone protégée qui contient la biodiversité la plus riche d’Afrique, le Parc National des Virunga a été créé dans le but de protéger un tiers des gorilles de montagne restants au monde, ainsi que plus d’un millier d’espèces animales: trois groupes de grands singes, le Gorille des montagnes, le Gorille de Grauer (Gorilla beringei graueri) et le Chimpanzé de l’est (Pan troglodytes schweinfurtii), ainsi que des lions (Panthera leo), des Hippopotames amphibies (Hippopotamus amphibius)

Le Parc des gorilles est menacé

Aujourd’hui le Parc National des Virunga est menacé par le projet d’exploitation des réserves de gaz et pétrole présentes dans cette zone.

Le parc national des Virunga et celui de Salonga (situé au centre du pays), sont situés en plein cœur de la forêt équatoriale du bassin du Congo qui couvre plus de 2 millions de km².

La forêt équatoriale représente une zone stratégique dans la lutte contre le réchauffement climatique car elle est le deuxième poumon vert de la planète après la forêt amazonienne. Le parc est en danger: le projet d’exploitation du pétrole risque de détruire ses riches écosystèmes et sa biodiversité, et d’impacter négativement les activités des populations riveraines.

Un film pour sauver le parc des gorilles

Les militants pour le climat du mouvement 350Afrique ont réalisé un court-métrage, intitulé Fossil Free Virunga (Virunga zéro fossil), pour soutenir la lutte des populations riveraines contre l’exploitation pétrolière et la destruction du Parc des Virunga.

Ce court-métrage fait ressortir le danger que représente l’exploitation du pétrole dans le parc national des Virunga en donnant la voix aux populations riveraines qui s’inquiètent des impacts du projet pétrolier sur l’environnement et sur leurs moyens de subsistance.

Du film ressort, par les interventions des militants écologistes et des populations riveraines, que le gouvernement de la RDC  n’accorde pas la priorité à l’environnement et aux communautés locales, mais il favorise les intérêts des sociétés titulaires de permis d’exploitation pétrolière (entre autres, Total), au lieu de protéger Virunga et les populations riveraines.

En 1979, le parc national des Virunga est consacré patrimoine mondial de l’Unesco. En 2018, le ministre congolais des Hydrocarbures, avait annoncé le déclassement d’une vaste zone dans le parc des Virunga et  dans le parc de la Salonga, ce qui aurait permis aux autorités de vendre aux sociétés des permis d’exploitation des réserves de pétrole et de gaz.

Après cette annonce, les Congolais avaient signé une pétition adressée au président de la République Félix Antoine Tshisekedi, pour affirmer leur ferme opposition au déclassement des parcs nationaux des Virunga et de la Salonga pour l’exploitation du pétrole. Ensuite, le cabinet du président de la RDC avait retardé le début des forages dans les deux parcs.

Les militants et les populations riveraines attendent de la part du gouvernement un acte juridique qui annule le décret présidentiel du 2010 à la base de la création d’un bloc pétrolier qui est superposé aux parcs des Virunga et de la Salonga. L’annulation de ce décret mettra fin à l’exploitation de ces zones et aux contestations.

Voici la vidéo  du court-métrage du mouvement 350Afrique que vous pouvez facilement trouver sur Youtube.

 

à lire aussi:

Quelle sera la température maximale dans les prochaines années?

→La Grande muraille verte d’Afrique: quels sont les freins à ce projet?

→La qualité de l’eau potable: un enjeu vital

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire