Les albinos africains: pourquoi sont-ils persécutés

Les albinos africains sont en danger, surtout en Tanzanie, où ils sont kidnappés et mutilés car, selon des croyances populaires, les parties de leur corps auraient des vertus magiques puissantes.

L’albinisme est une anomalie génétique et héréditaire qui affecte la pigmentation et se caractérise par un déficit de production de mélanine, malgré la présence normale en nombre de cellules pigmentaires.

Les personnes atteintes d’albinisme présentent le teint de la peau blanc cireux et les cheveux blancs, comme les poils, sourcils et cils. Elles sont particulièrement sensibles à la lumière, en s‘exposant au soleil le risque de brûlures, voire de cancer de la peau  est très élevé.

En 2014, l’assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 13 juin Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, pour faire connaître et améliorer le sort des personnes atteintes dans le monde, victimes de préjugés et agressions, principalement en Afrique où elles sont victimes de persécutions.

Le albinos en danger de mort

En Tanzanie, les guérisseurs et sorciers sont consultés pour toute sorte de problème lié à la santé ou à la vie quotidienne, ces “spécialistes” traditionnels peuvent prescrire l’utilisation de racines pulvérisées, d’infusions d’herbes, du sang d’animal, ou de restes humains de personnes atteintes d’albinisme pour soigner ou pour résoudre le problème pour lequel les villageois les ont consultés. Cela pour les villageois est tout à fait normal, car selon des croyances populaires les parties du corps d’un albinos auraient des pouvoirs magiques bien précis.

Plusieurs chercheurs  se sont penchés sur l’étude de cette réalité, et ils ont constaté que à cause de l’influence des croyances culturelles et des superstitions sur les communautés, les albinos sont mutilés et massacrés, parfois par leur propre famille, même s’il s’agit d’enfants et de nourrissons.

Selon les superstitions populaires, les albinos sont considérés comme des esprits non humains ou des fantômes, et leurs parties du corps auraient des minéraux qui apportent richesse et chance.

Les parties du corps amputés sont ensuite séchées, broyées et emballées pour le commerce illégal. Selon un article de la BBC, les parties du corps d’un albinos, pour la fabrication des remèdes magiques, rapportent beaucoup d’argent, et les parties vendues, même parfois par des membres de la famille sans scrupules, peuvent rapporter de 4000 à 75 000 $.

Les auteurs des violences à l’égard des albinos sont rarement condamnés (à peine 5 %) car ils sont rarement livrés à la justice, et cela s’explique par le manque de coopération de la part des familles.

En 2014, l’assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 13 juin Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme pour faire connaître cette réalité dans le monde et en 2015  le gouvernement tanzanien a essayé de réglementer les guérisseurs avec l’imposition d’une licence gouvernementale pour exercer leur activité.

Selon des recherches sur le sujet, après l’adoption de cette règlementation, les guérisseurs traditionnels travaillant avec des médicaments à base de plantes ont continué à pratiquer, tandis que les sorciers utilisant des parties du corps humain ont dû arrêter, étant cette activité interdite par la loi.

Malgré cette mesure du gouvernement, les attaques contre les albinos ont persisté, car la loi n’est pas appliquée et il existe un grave manque d’éducation pour éliminer les superstitions de la vie des villageois, car la plupart d’eux se tourne vers les sorciers, qui sont les plus grands responsables de la diffusion de la croyance et la superstitions concernant les vertus magiques qui auraient les parties du corps des albinos.

 

à lire aussi:

→Droits des femmes au Gabon: des nouveaux projets de loi

→Comment faire du tourisme durable en Afrique

→Covid-19: la vaccination au ralenti en Afrique

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire