Margose ou melon amer: plante aux nombreux bienfaits

La margose, melon amer ou momordique, de son nom scientifique Momordica charantia, est une plante potagère grimpante de la famille des Cucurbitaceae, cultivée dans les climats chauds ou tempérés en plante annuelle.

Le terme margose désigne la plante et le fruit, la plante est parfois nommée improprement margosier.

Le fruit, la feuille et les graines sont comestibles et amers, le mucilage rouge qui entoure la graine est la seule partie douce de la plante. Cette amertume provient des momordicines, substances proches de la quinine.




La margose est connue pour ses qualités culinaires et pour ses propriétés thérapeutiques en médecine traditionnelle. Selon des études, elle peut être utilisée dans le traitement du diabète et de certains cancers, et pour ses propriétés thérapeutiques antibactériennes, fébrifuges, purgatives et hyperglycémiantes, cicatrisantes et vermifuges.

Cette plante est un remède pour traiter les infections microbiennes, virales et parasitaires, elle est efficace dans les cas de coliques et de diarrhée, elle aide dans les douleurs des rhumatismes et sous forme d’onguent soigne la gale, le psoriasis et diverses maladies de peau.

Composants de la margose

Dans le fruit, les feuilles, la racine et les graines de la margose on retrouve de nombreux principes actifs, avec des glucosides et des alcaloïdes, des triterpènes et des acides aminés, des stéroïdes et des saponines, de la résine et du mucilage.




La margose  est utilisée dans les médecines traditionnelles, l’Ayurveda et la médecine traditionnelle chinoise, mais aussi celle des iles, comme les Antilles et Haïti.

Sous forme d’infusion, elle est administrée pour aider dans le diabète et pour purifier le sang, de même qu’elle avait une action sur les démangeaisons cutanées et les éruptions de la peau.

Elle fut employée contre les douleurs de ventre, les diarrhées et les coliques d’enfants, elle éradique les vers intestinaux.

Elle agit sur l’hypertension et permet à régulariser les troubles de la menstruation et aurait la fonction d’être abortive.

Différentes études concernant la margose permettent de mettre au grand jour diverses propriétés thérapeutiques, dont son action sur les tumeurs et le diabète.

La margose est une plante herbacée grimpante ou rampante de type lianoïde, elle est annuelle et munie de vrille, un organe filiforme, lui permettant de s’accrocher.




Il prend ses origines en Asie et on le retrouve à présent dans de nombreux pays tropicaux comme l’Afrique orientale et l’Amérique du sud, il est essentiellement cultivé pour ses fruits comestibles.

Contre-indications de la margose

La margose connait des effets secondaires néfastes pour la santé et peut également interagir avec un traitement médical, il est recommandé de l’utiliser avec avis médical.

Bienfaits pour la santé

Malgré la présence d’effets secondaires, la margose présente aussi de nombreux bienfaits et des propriétés antibactériennes, fébrifuges, purgatives, hyperglycémiantes, cicatrisantes, vermifuges, glycémie, diabète, infections microbiennes, infections virales, infections parasitaires, coliques, diarrhée, rhumatismes, gale, psoriasis, maladies de peau.

La margose produit un fruit comestible qui est bien trop amer pour être ingéré crue, pour cette raison dans certains pays on la consomme de différentes manières, par exemple dans la cuisine chinoise, elle est cuite à la vapeur ou dans une poêle et on l’associe à des potages ou des plats de viande.

Au Japon, elle est sauté dans une poêle avec du tofu et de la viande; au Viêtnam, elle est utilisée en infusion uniquement.




Dans les rites et coutumes des régions africaines, cette plante est utilisée lors de certaines cérémonies religieuses: elle est employée pour réaliser un collier et le porter lors de ce rite, ou alors elle est utilisée lors des ablutions purificatrices avant le début d’une invocation.

Conclusion

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

 

à lire aussi:

→Melon à cornes ou kiwano: 8 vertus d’un dessert décoratif

→Lierre: 6 types de cette plante à feuilles persistantes

→Ayurveda: les 10 bienfaits de cette pratique traditionnelle reconnue par l’OMS

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire