Miel: tout savoir sur ses bienfaits

Le miel est une substance sucrée élaborée par les abeilles à miel à partir de nectar ou de miellat. Elles l’entreposent dans la ruche et s’en nourrissent tout au long de l’année, en particulier lors de périodes climatiques défavorables. L’être humain, grand consommateur de miel depuis toujours, organise sa production par l’élevage des abeilles.

Il est un aliment riche en énergie et relativement pur. Composé à 80% de glucides, on y retrouve principalement deux sucres simples qui sont facilement et directement assimilés par l’organisme: le fructose et le glucose

Les bienfaits du miel

Il est un sucre naturel, riche en calories, en glucides, en potassium, en antioxydants, et il possède un effet prébiotique. Voyons ensemble, plus en détail, ses bienfaits pour notre santé.

Les prébiotiques sont des glucides non assimilables par notre organisme qui jouent un rôle dans la santé de la microflore intestinale. Le miel aurait un effet prébiotique sur le corps humain en améliorant la croissance, l’activité et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour une bonne santé, car tout est lié dans l’organisme humain et prendre soin de notre flore intestinale est essentiel pour maintenir un état de santé totale.

Il est une source alimentaire d’antioxydants dont la plupart sont des flavonoïdes, qui interagissent dans la neutralisation des radicaux libres, permettant ainsi de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires et de certaines maladies neuro-dégénératives. Selon sa source florale il aura plus au moins de flavonoïdes, on peut facilement le savoir par sa couleur: les miels les plus foncés, comme ceux issus du tournesol et du sarrasin, contiennent des quantités de flavonoïdes supérieures à ceux qui sont plus pâles, ainsi qu’une plus grande capacité anti-oxydante.

Selon une étude américaine, des chercheurs ont donné à 25 participants quatre cuillères à soupe de miel de sarrasin par jour pendant 29 jours. Les participants à l’étude ont consommé le miel en plus de leur régime alimentaire régulier. Deux types de miel contenant différentes quantités de polyphénols ont été testés. Les échantillons de sang prélevés au début et à la fin de l’étude ont montré un lien direct entre sa consommation et les niveaux de polyphénols luttant contre les maladies. Résultat de cette étude: plus ils mangeaient de miel contenant de polyphénols, plus les niveaux d’antioxydants étaient élevés dans leur sang.

D’autres études ont prouvé ses propriétés médicinales et son activité antibactérienne, en raison de son bas pH, sa grande viscosité qui limite la dissolution d’oxygène et sa faible concentration en protéines. Les chercheurs ont signalé son activité antibactérienne et ont constaté que le miel naturel non chauffé a des activités antibactériennes et anti-inflammatoires lorsqu’il est testé contre des bactéries pathogènes, des bactéries buccales ainsi que des bactéries de détérioration des aliments.

Dans la plupart des cultures anciennes, il a été utilisé à des fins nutritionnelles et médicales. Aujourd’hui les études ont prouvé son efficacité en tant que antibactérien et anti-inflammatoire, surtout il est utilisé contre les maux de gorge et la toux. Les miels qu’on peut utiliser contre ces maladies sont le miel d’acacia, de lavande, de thym, et de romarin.

Voici deux remèdes naturel pour soigner la toux et les maux de gorge:

Miel contre la toux

Mélangez 1 cuillère à soupe de miel avec 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé. Faire chauffer cette préparation à feu doux. Prenez 1 cuillère à soupe de cette préparation toutes les heures.

Miel contre les maux de gorge

Mélangez 2 cuillères à café de miel avec 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans 25 cl d’eau chaude.

L’American Academy of Pediatrics (AAP), en français Académie Américaine de Pédiatrie, déconseille son administration aux nourrissons: il ne faut jamais l’ajouter à l’alimentation des nourrissons car les enfants de moins de 1 an sont particulièrement sensibles au botulisme infantile, une maladie rare, en raison de la faiblesse de leur système immunitaire qui n’est pas tout à fait prêt pour se défendre contre les microbes.

Le miel à un pouvoir sucrant élevé, il contient sensiblement la même quantité de sucre ou de calories que les autres agents sucrants, mais il est un choix intéressant car on le consomme en quantité plus faible. Également, comme celui-ci possède un indice glycémique plus faible, il demeure un choix plus avisé pour les personnes atteintes de diabète. En plus les autres agents sucrants, comme le sucre blanc, par exemple, ont subi un raffinage qui leur a fait perdre tous les nutriments, donnant vie à un aliment vide de propriétés nutritionnelles et bénéfiques pour la santé. Pour cette raison le miel est préférable aux autres agents sucrants, ainsi que pour ses vertus antibactériennes et antiseptiques.

 

à lire aussi:

→Pourquoi le sucre blanc est dangereux et quelles sont les alternatives

→Comment renforcer le système immunitaire naturellement

→Les 9 bienfaits efficaces du jus de citron le matin à jeun

→Origan: le meilleur antibiotique naturel

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire