Serpent: les significations d’un symbole

Le serpent est présent à toutes les époques chez tous les peuples du monde. Il possède un symbolisme riche et une signification duale, car il représente en même temps un symbole de vie et de mort.

Selon la mythologie ancienne grecque et romaine, le serpent symbolise la guérison et le renouvellement vital: il est le symbole du dieu de la médecine Asclépios.

Dans l’ancien Egypte, le serpent symbolise le pouvoir suprême du pharaon, en fait il était représenté sur le front de la coiffe du souverain et il était aussi très représenté sur les sarcophages.

En Afrique, selon la tradition, le serpent représente le pouvoir, mais aussi ce qui est magique et spirituel. Il est symbole d’immortalité et de réincarnation et il est aussi considéré bienfaiteur et protecteur.

D’après une étude, le serpent dans la tradition africaine occupe une place importante. Son symbolisme peut être positif ou négatif, cela signifie qu’il peut symboliser un dieu ou le diable, le bien ou le mal.

Le serpent le plus représentatif est le python, qui inspire une attitude de dévotion. Au Togo et au Bénin, les habitants qui vénèrent le python, pour se mettre sous sa protection, se font marquer de scarifications faciales composées de deux traits tracés sur le front, les pommettes et les extrémités des yeux. L’explication de cette tradition remonte à un mythe dans lequel le python joue le rôle de protecteur auprès d’un enfant endormi.

Une légende africaine sur le serpent

Selon une ancienne légende liée à l’histoire du royaume du Ouagadou (royaume à l’origine de l’empire du Ghana), Bida, qui signifie boa ou python, est un esprit qui prend la forme d’un serpent géant et qui protège le Ouagadou et la famille régnante des Cissé. En échange de cette protection, Bida demande le sacrifice d’une jeune fille chaque année à la fin de la saison sèche. Le serpent finira tué par un homme alors qu’il s’apprête à dévorer sa victime annuelle. La mort du python/boa protecteur est employée pour expliquer le déclin du royaume. Il existe de nombreuses variantes de cette légende selon les régions, les langues et les ethnies.

serpent
© david-clode/unsplash

Le serpent et ses significations symboliques

Le serpent représente l’immortalité, la protection, le pouvoir, mais aussi le renouvellement, car au cours de toute son existence, il perd son ancienne peau et en reconstruit une nouvelle. Par cette caractéristique de transformation et renaissance, il symbolise l’aspect cyclique de l’univers et  l’éternité de la création.

En psychologie, le symbole du serpent représente la force destructrice de l’inconscient et l’angoisse produite par la présence d’inhibitions. Selon L’interprétation des rêves de Freud, rêver de serpent pourrait représenter le désir de libérer l’instinct sexuel réprimé; selon Carl Jung, rêver d’avoir un serpent à la maison pourrait symboliser la trahison: pour ce qui concerne les couples et la vie amoureuse, ce rêve représenterait  la peur d’être trompé, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Le serpent représente en même temps la vie et la mort, le bien et le mal, la nuit et le jour…Il est le symbole de la dualité, énigmatique et captivant, il n’a pas fini de nous enchanter.

 

 

à lire aussi:

→Baobab: symbole sacré de la culture africaine

→Les sens des rêves: comment les interpréter?

Obsidienne noire: à emporter avec vous pour conjurer les pensées négatives

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire